Navigation | Les juifs tunisiens

IBN KHALDOUN

IBN KHALDOUN

Les juifs tunisiens

La présence juive en Tunisie est très ancienne: la synagogue d’Alghriba à dejerba date de 600 av jc .L’ influence juive  dans la culture tunisienne est importante.Cette influence touche le domaine des arts , l’économie ou encore  la cuisine, etc ..

Une forte minorité juive vivait en Tunisie jusqu’à l’indépendance, mais avec départ de la France en 1956, les juifs ont commencé à immegrer en France et en Israel et ce malgré toutes les garanties du gouvernement tunisien.Ce flux de départ s’est accéléré après la guerre de 1967 . Aujourd’hui ils sont encore 2000 juifs en Tunisie.

La majorité des tunisiens musulmans  avaient de très bonnes relations avec leurs concitoyens juifs :dès 1858 , les juifs acquièrent un statu egale de celui du musulman; ce statu s’est renforcé avec la constitution de 1861. Malgré le protectorat français et sa politique qui consiste à avantager les juifs sur les musulmans, les tunisiens musulmans ont défendu la cause des alliés contre les nazis.Le future  président Bourguiba ,prisonnier des allemands à l’époque ,a envoyé ce message pour ses camarades de lutte :

« L’Allemagne ne gagnera pas la guerre et ne peut la gagner. Entre les colosses russe et anglo-saxon, qui tiennent les mers et dont les possibilités industrielles sont infinies, l’Allemagne sera broyée comme dans les mâchoires d’un étau irrésistible [...] L’ordre vous est donné, à vous et aux militants, d’entrer en relation avec les Français gaullistes en vue de conjuguer notre action clandestine [...] Notre soutien doit être inconditionnel. C’est une question de vie ou de mort pour la Tunisie ».

A la même epoque le roi Moncef bey defendait les juifs contre les lois descriminatoires de Vichy ( les juifs tunisiens n’ont pas porté l’etoile jaune) Il declarait que tous ses sujets sont ses enfants qu’ils soient musulmans ou juifs.

Après l’Indépendance, Plusieurs ministres juifs sont entrés au gouvernement , d’autres juifs ont été nommés à la magistrature ou à d’autres postes d’hauts fonctionnaires.Lors des quelques incidents qui ont suivi la guerre de 1967 , le président lui même a présenté des excuses aux juifs.

A travers ses exemples , on peut voir l’attachement de la Tunisie à son histoire tolérante et ouverte à toutes les religions et à toutes les ethnies.Les juifs tunisiens sont nos concitoyens et restent toujours les bienvenus dans leur pays.

 

Par medchekib le 17 mai, 2009 dans Societe

1 2
  1. Les juifs font ce qu’ils veulent une fois il sont tunisien et une fois ils sont israelien , moi je dis heureseument ils sont partis c’est des traitres ils etait avec la france pendant l’occupation.

    Commentaire by Aymen — 20 mai, 2009 @ 13:25

  2. cela n’engage que toi Aymen, tu te laisse aveugler par le conflit du moyen orient or l’attachement des juifs tunisiens à la Tunisie est reel et sincère!!

    Commentaire by medchekib — 20 mai, 2009 @ 17:40

  3. Non seulement, les juifs n’étaient pas avec la France pendant l’occupation, mais ils ont été dénoncés aux Allemands par des collabos de l’intérieur. Et rappelons aussi qu’il y avait des ministres juifs dans le premier gouvernement indépendant.
    Quant à l’attachement à Israël, on peut aussi demander à des Tunisiens de France s’ils ne sont pas attachés eux-mêmes à la Tunisie.

    Gino

    Commentaire by bwin poker — 28 juillet, 2009 @ 7:57

  4. Bienvenu Gino, heureusement en Tunisie il n’ ya pas eu de grandes deportations (il y en a eu quelques unes tout de même) Malgré quelques problèmes (c’est indéniable ) les relations entre juifs et musulmans restent cordiales: beaucoup de musulmans ont caché des juifs pendant l’occupation allemande.Même les destouriens qui etaient pro allemagne n’etaient pas anti juifs mais anti-francais.
    En ce qui concerne l’attachement des juifs tunisiens à Israel n’est honnetement pas comparable avec l’attachement des francais d’origine tunisienne à la France:rien qu’avoir le match France-Tunisie et les sifflets contre la marseillaise!

    Commentaire by medchekib — 30 juillet, 2009 @ 14:07

  5. Je suis tout à fait d’accord avec toi Gino, l’occupation ne fût pas une période facile, beaucoup de résitants ont donné leur vie pour sauver celles de leurs prochains, je pense cependant qu’il ne faut pas tout mélanger, des histoires qui peuvent se recouper, peuvent être liés mais attention à ne pas faire d’amalgames.

    Bonne continuation en tout cas, des contributions vraiment interessantes…

    Commentaire by parier en ligne — 30 septembre, 2009 @ 13:42

  6. les juifs sont citoyens tunisiens à part entiére.Ils ont laissés leurs empreintes dans la vie quotidienne,la cuisine (medfouna , bkayla)la chanson (tahar ya mtaher,ta3lilet el arroussa)les chanteurs: Raoul Journou,Cheikh il Ifrit,Habiba Msika.les penseurs: Abert Memmi, Gilbert Naccache.Ils sont là bien avant les arabes .personellement je regrette leur départ.

    Commentaire by ben sma — 4 octobre, 2009 @ 22:49

  7. comme les d;origine musulman qui ont voulu etre independants,libres maitres de leur destins nous les juifsnous avons voulu ne plus vivre sous kes regles du dihmi,nous demandions de ne plus etres une minoritee dependante des maitres du pays, pendant plus de 2500 ans nopus avons prier de retourner chez nous et renouveler une nation democrate juive undependante maitre de keur destin alors pourquoi
    vous etes surpris de notre demarche? de notre volonte?nous n’avons trahi personne
    nous n’avons aucune rancune envers les tunisiens arabes ou musulmans nous respectons votre volonte respecter svp la notre si simple/!!

    Commentaire by cohen motti — 5 janvier, 2010 @ 12:04

  8. je suis tunisienne ,arabe musulmanne, et je suis d’accord avec ben sma..l’influence des juifs tunisiens est toujours présente dans nos plats,nos féte et méme notre langage..je ne suis pas d’aacord avec le fait qu’il fut des tunisiens a part ..ils étaient et ils sont tunisiens ..mon grand père me raconte toujours l’histoire de son meilleur ami juif lorsqu’il était enfant, et comment notre famille a protégé les juifs tunisiens des allemands..il reste toujours des juifs en tunisie ..et ils sont le bienvenue ..c’est leur pays !!!

    Commentaire by nous — 6 juin, 2010 @ 5:10

  9. Juste quelques réflexions,

    En parcourant des sites de plats traditionnels « judéo-tunisiens » (ça n’a pas de sens),j’ai eu l’impression d’être dépossédé de mon enfance, des plats de ma grand mère. Bref je n’étais plus que le consommateur des plats juifs de Tunisie. Tout y passe, la mloukhia, la ojja, la slata michouia, etc. C’est à croire que les tunisiens non juifs sont des abrutis qui prennent et qui n’ont rien à donner en échange. La Tunisie doit tout à la judaïcité et non pas aux tunisiens … n’est ce pas !! Il n’est pas imaginable que toutes les communautés tunisiennes aient échangé leurs connaissances et savoir (surtout depuis 2500 ans).

    C’est bizarre tout ça, vous ne trouvez pas ??!! On est Tunisien et point à la ligne. Pourquoi faut il se dissocier ?? On va faire les comptes maintenant ?!!!
    Toi tu as créé la kemia, toi tu as créé le couscous, l’autre il a créé le lablabi.

    Il ne doit pas y avoir ce type de comptes d’apothicaires car la définition du Tunisien n’est pas liée à la religion. Tous le monde (juifs, musulmans, hâtés, nihilistes, communistes, capitalistes, écologistes, boudhistes, etc.)a partir du moment qu’il est tunisien, a le droit de s’identifier aux plats tunisiens et de les revendiquer.

    Il n’y a pas eux d’un coté et nous de l’autre, mais tout simplement Nous ensemble. L’héritage des tunisiens (culinaire,culturel) est un tout baigné dans l’histoire, c’est un melting-pot et c’est un acte d’auto exclusion de vouloir en extraire les alliages constitutifs.

    Certes il ya des juifs , des musulmans , des catholiques , des hates, des raeliste, des hittistes, des ce que tu veux.On est tous tunisien et ça sert à rien de commencer à dire tel plat c’est juif, tel autre c’est bouddhiste ou bien nihilisto-communiste … . Il faut dire que le plat est tunisien et cela veut tout dire.

    Anecdotes : Ma grand mère aussi me racontait que ces voisins étaient des juifs tunisiens de Nabeul et qu’ils avaient de bonne relations. Elle raconte même que la maison qu’elle habitait avait été acheté à un couple de vieux juifs tunisiens sur le départ (je suppose israel) et qu’ils les ont hébergé 2 ans après avoir acheté la maison. Elle raconte aussi que la famille d’Élie Kakou n’habitait pas loin et que celui ci était bébé quand sa famille est partit de Nabeul.

    Commentaire by Anomyme — 29 juin, 2010 @ 12:42

  10. toutes ses histoires sont tres interressantes pour moi merci pour tout.

    Commentaire by rene — 25 juillet, 2010 @ 1:35

1 2

Laisser un commentaire

Vivre Villerupt Autrement |
meimou |
Élite Algérienne Libre (E. ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | va95
| Brèves de canapé
| Aequalis